Comportement

Comportement du cochon d’Inde, il est un animal grégaire, c’est à dire qu’il vit
en petits groupes composés de femelles, de mâles mais un seul mâle dominant.
Les groupes peuvent être d’une quinzaine de cochons d’inde.
Les liens entre les membres du groupe sont très forts et
une hiérarchie très stricte est installée. Cependant, celle-ci n’est pas définitive,
elle peut-être bouleversée si un cochon d’Inde dominant tombe malade ou s’il meurt.

Les cochons d’Inde n’aiment pas se battre. Si un conflit a lieu,
ils se mettent à claquer des dents, tout en remuant l’arrière-train
afin de montrer leur dominance. En général, cela suffit à calmer le jeu
et chacun retourne à ses occupations. Si cela dégénère, les cochons d’Inde se donnent
des coups de museau, des coups de derrière, ils se marchent dessus.

comportement

Par ailleurs les combats sont rares mais ils peuvent être violents, avec
néanmoins des coups de dent provoquant des blessures.
Les femelles peuvent être aussi, teigneuses que les mâles.

Le cochon d’Inde est un diurne, il ne vit que le jour.
L’après-midi c’est l’heure de la sieste jusqu’en fin d’après-midi.
Le cochon d’Inde communique en permanence avec ses congénères comme avec son maître.

S’il entend un bruit inattendu, cela va provoquer une immobilisation
nette, les yeux grands ouverts, dos arqué, pouvant durer jusqu’à 20 min.
Un mouvement soudain ou inattendu provoque la fuite.

comportement

Attitude

Attitude de contact Les petits arrachent le poil de la mère pendant la lactation.
Ce comportement peut persister chez l’adulte, surtout en cas de stress ou de surpopulation.

Attitude de dominance Confronté à un adversaire,
le cochon d’inde fait face, pattes avant tendues,
pelage des épaules en érection, et claquement de dents.
C’est une attitude d’intimidation. Si l’attaque est plus intense,
l’adversaire prend la fuite, il va être poursuivi puis mordu,
parfois jusqu’à ce que la mort s’en suive.

Attitude de soumission et de défense L’attitude de soumission est rare
et s’observe surtout chez la femelle non réceptive sollicitée par le mâle.
L’attitude défensive se traduit le plus souvent par la fuite.

De même la communication entre les cochons d’Inde se fait par marquage du territoire grâce à la sécrétion de glandes anales
par un mâle seul ou en groupe, par l’odorat, les cochons d’Inde se reconnaissent entre eux à l’odeur du nid,
par des sifflements spontanés tôt le matin, repris par les autres pendant plusieurs minutes.
Ce sifflement salue aussi l’arrivée du maître.